Vous êtes ici

AG de la SEAu : croissance externe et record d’activité en 2013

AG de la SEAu : croissance externe et record d’activité en 2013

L’ensemble des actionnaires publics et privés de la SEAu s’est réuni le 30 juin 2014, sous la présidence de Madame Marion CANALES dans les locaux de l’Institut d’Auvergne du Développement des Territoires (IADT).

À l’ordre du jour de cette assemblée générale figurait l’activité record de l’année 2013, présentée par le conseil d’Administration de la SEAu à l’ensemble de ses actionnaires : 13,82 M€ de chiffre d’affaires global pour l’entreprise SEAu en 2013, soit une productivité et une rentabilité d’exploitation inédites pour la SEAu. Après avoir félicité l’ensemble du personnel pour son professionnalisme, Madame CANALES, Présidente de la SEAu, a mis l’accent sur un certain nombre de succès emblématiques obtenus par la SEAu sur les projets pilotés pour les collectivités territoriales.

ISO 14001, Infrastructures, public-privé, Eco-quartiers, renouvellement urbain

La SEAu est aujourd'hui le seul aménageur régional à bénéficier de la certification environnementale ISO 14001 délivrée en mars 2014, après audits sur le projet LOGIPARC 03.

Au niveau national, la SEAu est aujourd’hui la seule SEM à avoir conduit un contrat de partenariat : conception, réalisation et maintenance de la Piscine de COMMENTRY (03). L’ensemble a été réalisé avec une maîtrise des coûts, des délais et de la qualité conformes aux attentes de la collectivité.

Sur le territoire national, la SEAu est aussi la seule SEM engagée dans la direction opérationnelle d’une opération d’infrastructure régionale : le plan de rénovation de l’ensemble du réseau ferré régional, le Plan Rail Auvergne pour le compte de Réseau Ferré de France (500 Kms, 180 M€).

La SEAu s’est aussi orientée dans une diversification globale de son activité au travers du renouvellement urbain sur l’agglomération moulinoise, à AVERMES (03), ou la réalisation d’éco-quartiers dont celui de BELLERIVE-SUR-ALLIER (03) labellisé au niveau national.

5 ans de croissance « externe » SEAu, en dehors de son actionnariat public.

Cette diversification d’activité a conduit la SEAu à équilibrer ses comptes dès 2009, puis à dégager un résultat d’exploitation positif et inédit depuis 2010. Les résultats 2013 constituent ainsi des records pour la SEAu, tant pour son Chiffre d’Affaires (13,82 M€) que de son résultat d’exploitation (+ 292 K€).

L’évolution favorable des résultats SEAu est satisfaisante, mais elle relève d’une situation paradoxale : pour maintenir son volume d’activités et développer le professionnalisme de ses équipes, la SEAu a dû compenser la baisse de commande de la part de ses propres actionnaires, notamment en aménagement. En effet, depuis dix années, la SEAu n’a plus été mandatée en aménagement sur une opération structurante, par ses principaux actionnaires publics qui représentent désormais moins d’un quart de son activité 2013.

SEAu : Aménager à nouveau pour le compte de ses actionnaires publics.

La SEAu a donc aménagé et construit sur d’autres territoires. Cette situation est d’autant plus singulière qu’elle ne correspond pas aux tendances nationales d’aujourd’hui sur la création et l’utilisation des SEM ou SPL d’aménagement par leurs actionnaires publics. Ceux-ci leur confient leurs opérations d’aménagement afin d’équilibrer leurs bilans avec un effet de levier économique, transférer leurs dettes publiques et mutualiser les compétences en aménagement opérationnel.

Les résultats opérationnels de la SEAu et le succès des projets menés à l’extérieur de son périmètre actionnarial militent pour un recentrage de son activité, après cette décennie sans projet. Comme pour toute entreprise, ce recentrage doit désormais s’effectuer au bénéfice des actionnaires publics SEAu, sur la centralité métropolitaine et dans ses domaines reconnus de compétence : aménagement ou renouvellement urbain.

Madame la Présidente de la SEAu a conclu sur ces éléments en informant les actionnaires SEAu d’une nouvelle orientation. Les différentes solutions de la SEAu vont être partagées avec les élus en charge des politiques d'habitat, d'urbanisme, de construction, d'énergie, d'aménagement durable, de développement économique et de renouvellement urbain.