Vous êtes ici

La délégation du CNFPT, premier bâtiment tertiaire passif en Auvergne

La délégation du CNFPT, premier bâtiment tertiaire passif en Auvergne

Réalisé en mandat par la SEAu pour le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, les nouveaux bâtiments de la délégation Régionale ont été inaugurés par M. François DELUGA, Président du CNFPT.

Ces nouveaux locaux certifiés « maison passive » ont été inaugurés le 12 avril 2016 en présence de nombreuses personnalités qui ont pu visiter ce nouvel outil mis au service de la formation des agents territoriaux.

M. Olivier BIANCHI, maire de Clermont-Ferrand et Président de Clermont Communauté  a souligné les qualités de ces nouveaux locaux, conçus par ATELIER 4 et réalisé par des entreprises motivées et performantes, « au cœur d’un quartier en devenir ».

Le CNFPT, Centre National de la Fonction Publique territoriale

En France, 1,9 million d’agents territoriaux (42 000 en auvergne) font fonctionner tous les jours les services publics dans les communes, les départements, les régions, les syndicats des eaux, du transport, de collecte des ordures ménagères. Pour rendre le meilleur service public possible, ces agents se forment au CNFPT.

Qu'est-ce qu'une "maison passive" ?

Le concept de la « maison passive » est que la chaleur dégagée à l’intérieur (êtres vivants, appareils électriques) et celle apportée par l’extérieur (ensoleillement) suffisent à chauffer les locaux. Un bâtiment occupé qui ne perd pas la chaleur interne n’a pas besoin de chauffage pour rester agréable à vivre. Le chauffage ne sert qu’à compenser les pertes de chaleur.

La démarche vise une optimisation économique entre les surcoûts d’investissement (isolation, etc…) et les économies attendues en fonctionnement.

Une maison passive consomme 90% d’énergie de chauffage en moins qu’une construction existante. Et 50% de moins qu’une maison nouvellement construite selon la réglementation thermique actuelle (RT 2012). Les performances énergétiques de l’habitat passif dépassent même celles du Bâtiment Basse Consommation (BBC), le niveau réglementaire français le plus élevé actuellement (Effinergie). Une vraie « maison passive » doit être certifiée et doit répondre à des critères précis, édictés par le Passivhaus Institut.

Le label Bâtiment Passif/Passivhaus® atteste des performances suivantes :

•         Le besoin de chauffage est inférieur à 15 kWh/m²/an.

•         L’étanchéité à l’air n50 (50 Pa de différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment) est inférieure à 0,6 volume intérieur/heure : absence de fuites et de passages d’air.

•         La consommation d’énergie primaire est inférieure à 120 kWh/m²/an : on limite au maximum toutes les consommations d’énergie pour le chauffage, les centrales de ventilation, l’éclairage, les équipements informatiques...

A ce jour, le CNFPT de Clermont-Ferrand est le seul bâtiment tertiaire labellisé passif en Auvergne. Il y en a une dizaine en France.