Vous êtes ici

L’émergence du territoire numérique en Auvergne

L’émergence du territoire numérique en Auvergne

C’est sur le Parc d'activités des MONTELS dont l’aménagement a été confié à la SEAu par CLERMONT COMMUNAUTÉ que va se développer le premier pôle numérique en Auvergne : au centre de cette future «agora numérique», l’ECO-CENTER (Datacenter neutre), hub numérique régional, constituera un outil industriel d’avenir ayant une très forte valeur ajoutée économique et territoriale.

Ce sont plus de 1 000 m² de très Haute Technologie qui vont être mis au service du tissu économique local. De plus, l’ECO-CENTER possède des caractéristiques environnementales et énergétiques hors normes. Ce site vient compléter l’écosystème de Datacenters de dernière génération présents en région Auvergne.

L’ECO-CENTER se construit aujourd’hui sur la commune de CÉBAZAT au sein du Parc d’activités des MONTELS. Il s’inscrit ainsi au sein d’un aménagement à forte valeur environnementale, mais aussi à la jonction des infrastructures de Très Haut Débit (THD) réalisées par les collectivités régionales.

La neutralité de cet outil industriel numérique réside dans sa capacité à accueillir l’ensemble des acteurs économiques privés et publics : les acteurs souhaitant sécuriser et développer les solutions liées à l’hébergement de systèmes et données informatiques de leurs clients (sauvegarde, plan de secours réplique…). Un large éventail d’opérateurs sera ainsi présent au sein de l’ECO-CENTER.

Cette initiative place aujourd’hui l’Auvergne comme un précurseur dans le développement d’un écosystème de Datacenters sécurisés intégrant les normes environnementales les plus exigeantes. L’ensemble de l’aménagement du Parc des Montels a aussi été pensé en ce sens par la SEAu.

L’ECO-CENTER vient compléter la politique volontariste de la Région Auvergne dans le développement du Haut Débit et Très Haut Débit.

Le retour d’expérience dans ce domaine montre que l’existence d’un tel concept numérique sur un territoire induit plusieurs effets :

-              Accroitre l’attractivité du territoire,

-              Fixer l’ensemble du tissu économique existant,

-              Développer la croissance d’activités au travers de la démultiplication des échanges ainsi réalisés (universités, recherche, industries, pépinières ou hôtels d’entreprises)

Ce premier pôle numérique d’Auvergne possède une caractéristique supplémentaire : il s’inscrit aussi en connexions immédiates avec les implantations de MICHELIN et LIMAGRAIN.

La SEAu est parmi les premières entreprises régionales à s’être orientée dès 2010, dans la voie de l’hébergement informatique. Convaincue de ce lien fécond entre l’économie de la connaissance, le territoire et l’emploi, la SEAu s’est résolument engagée dans le développement et l’adaptation de ce projet majeur pour l’Auvergne de demain.